Le Large existe (mobile 1)

Manon Krüttli / Jonas Bühler

Du ma. 23 oct. 2018, 20h15 au ve. 26 oct. 2018, 20h15
Sa. 27 oct. 2018, 18h15

A Beau-Site

La saison 2018-2019 rime avec le retour des Belles complications : un ensemble éphémère d’artistes qui traverseront la saison en trois spectacles originaux.
La metteure en scène Manon Krüttli associée à Jonas Bühler ouvre le bal avec une création conçue comme une sculpture scénique où les 6 acteurs et actrices de l’ensemble évoquent l’amour, la solitude dans un ballet suspendu aussi magique qu’hypnotique.

Le mobile, sculpture susceptible de mouvements, constitue l’intuition première du spectacle Le Large existe (mobile 1), objet performatif, à la croisée du théâtre et de la danse. Sur scène, des corps qui évoluent comme les éléments d’un mobile, reliés entre eux par des fils immatériels. Agies plus qu’agissantes, ces solitudes glissent sur la scène accompagnées d’un univers sonore composé par Louis Jucker et Charlie Bernath ; empruntant leurs mots à Marguerite Duras (Les Yeux bleus cheveux noirs), Guillaume Dustan et Guillaume Poix, elles parlent de leurs désirs, de leurs manques, et nous font ressentir l’équilibre fragile du lien qui nous attache à l’autre.

Par un procédé subtil et caché, la reproduction du mouvement du mobile par le corps des acteurs tisse un monde où l’aléatoire provoque une cascade d’émotions.  Un cri joyeux contre la solitude, une expérience au cœur de l’intime.

Après des études au Conservatoire de Genève et aux Universités de Berne et de Berlin, tout en effectuant des stages et assistanats notamment à la Schaubühne de Berlin et au Théâtre de Vidy, Manon Krüttli complète sa formation avec un master en mise en scène à la Manufacture. La même année, elle conçoit une performance : Les Carnets de l’intime, le début d’une recherche plus large autour de l’identité, du féminin et de l’écriture de soi. En 2016, elle a présenté ChériChérie au Théâtre 2.21 à Lausanne et a mis en scène deux comédies québécoises dans le cadre du projet sloop 3 i-monsters au POCHE /GVE (saison 2016 – 2017). 

Né à Zurich, de formation universitaire (journalisme et littérature hispano-américaine ; ethnologie et histoire de l’art), Jonas Bühler apprend la photographie à Bruxelles. Concepteur de lumières, il collabore avec de nombreuses compagnies de danse et de théâtre et poursuit des recherches visuelles avec plusieurs chorégraphes, auteurs et artistes contemporains. Il signe depuis 2006 plus de 100 créations marquantes sur les principales scènes de Suisse et à l’étranger (New York, Bruxelles, Londres, Dresde, Berlin, Caracas, Tokyo). 

Durée
1h20

Textes de
Marguerite Duras, Guillaume Dustan et Guillaume Poix

Conception
Manon Krüttli & Jonas Bühler

Mise en scène
Manon Krüttli 

Avec
Jeanne De Mont, Jérôme Denis, Charlotte Dumartheray, Géraldine Dupla, Arnaud Huguenin, François Karlen 

Espace et lumière
Jonas Bühler 

Collaboration artistique et construction scénique
Yannick Soller 

Composition et dispositif sonore
Charlie Bernath
Louis Jucker 

Costumes
Paola Mulone 

Consultant informatique 
Michel Zürcher

Consultant mouvement 
Louis Azevedo

Régie générale et lumière 
Didier Henry

Régie son
Jonas Bernath

Production
KrüKrew 

Production déléguée
TPR — Centre neuchâtelois des arts vivants, La Chaux-de-Fonds 

Coproduction
TLH-Sierre
Théâtre Saint-Gervais, Genève 

Partenariat
Comédie de Genève

Soutiens
Loterie romande NE, Corodis, Ville de Lausanne, Fondation Nestlé pour l’art, Pour-cent culturel Migros, Fonds culturel de la Société Suisse des Auteurs, Fondation du Casino de Neuchâtel, Fondation Industrie 20, Fondation suisse des artistes interprètes, Migros région NE_FR

Dans la presse

Arcinfo, 17.10.2018

L’Atelier critique, 25.10.2018

Dates de tournée

7 au 11 novembre 2018, TLH-Sierre
27 au 31 mars 2019, Théâtre Saint-Gervais, Genève 
Juillet 2019, Festival de la Cité, Lausanne

Théâtre populaire romand

GRATUIT
VOIR