Philippe Jaroussky

Récital

me. 05 février 2020, 19h15

A la Salle de musique

En collaboration avec la Société de Musique de La Chaux-de-Fonds 

Les schubertiades, ces salons amicaux lors desquels Schubert et ses amis se consacraient à leur passion pour la musique, attiraient la plus haute société viennoise autour du compositeur. Ce fut dans ce contexte stimulant que Schubert présenta la plupart de ses lieder sans que l’on sache vraiment qui étaient les destinataires de ces pages sublimes. Peu importe : les schubertiades réunissaient des âmes avides d’art, la muse sonore et la muse littéraire joignant leurs forces pour exalter un monde au-delà du monde. 

Il est évident que Philippe Jaroussky et Jérôme Ducros auraient pu, magnifiquement, se joindre à cet aréopage. L’un comme l’autre, amoureux de Schubert, orfèvres en matière sonore, attentifs aux mots et à leur saveur particulière, vont restituer les mille sentiments et les innombrables climats que ce compositeur parvient génialement à créer dans ses mélodies. 

Le contre-ténor Philippe Jaroussky a conquis une place prééminente dans le paysage musical international, comme l’ont confirmé les Victoires de la Musique (Révélation Artiste lyrique en 2004 puis Artiste lyrique de l’année en 2007 et 2010) et les prestigieux Echo Klassik Awards en Allemagne (2016). Doté d’une maîtrise technique qui lui permet les nuances les plus audacieuses, Philippe Jaroussky a investi un répertoire extrêmement large dans le domaine baroque, des raffinements du Seicento italien avec des compositeurs tels que Monteverdi, Sances ou Rossi jusqu’à la virtuosité étourdissante des Händel ou Vivaldi. En 2019, Philippe Jaroussky puise dans les plus grands chefs d’œuvre de Cavalli et ressuscite un monde passionnant. Il retrouve également Cecilia Bartoli pour deux nouvelles productions : Alcina de Händel à Salzburg ainsi que Giulio Cesare de Händel à la Scala de Milan. 

Après des études au Conservatoire d’Orléans, Jérôme Ducros entre en 1990 au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris. Il y obtient un premier prix de piano à l’unanimité avec félicitations du jury en 1993. En 1994, il remporte le deuxième prix du Concours international Umberto Micheli à Milan. Il y obtient également le Prix spécial pour la meilleure interprétation de l’œuvre contemporaine imposée, Incises de Pierre Boulez. Il poursuit depuis une carrière de concertiste qui l’amène à jouer dans des salles prestigieuses et collabore régulièrement avec Philippe Jaroussky. 

Contre-ténor
Philippe Jaroussky 

Piano
Jérôme Ducros 

Récital hors abonnement 

Théâtre populaire romand

GRATUIT
VOIR