Perdre son sac

De Pascal Rambert
Mise en scène Denis Maillefer

ve. 08 mai 2020, 20h15
sa. 09 mai 2020, 18h15

A Beau-Site

Dans la rue, elle a posé son sac là et puis…

Sous la pluie incessante, une jeune femme apostrophe ceux qui passent sans la voir. 

Elle a perdu bien plus que son sac. Elle a perdu l’amour : celui de son père et celui de la femme qu’elle aime. Et elle perd pied. 

Dans le précipité de paroles qui submerge la scène, les fragments d’une vie chahutée composent petit à petit le portrait d’une femme, reflet sans fard de son époque. Celui d’un monde qui écrase les plus faibles, un monde de fractures sociales, culturelles et économiques. Un monde maltraitant les minorités. Un monde en mal d’amour contaminé par la distraction.

Familier des monologues volcaniques où la parole devient flux de lave, emportant tout sur son passage, Pascal Rambert offre à la comédienne Lola Giouse le récit d’un désir éperdu. Celui de retrouver l’amour et l’insouciance de l’enfance dans un monde ravagé par la négligence et la laideur.

Nous pourrions, une fois de plus, passer notre chemin sans voir cette naufragée sans nom. Mais cette parole devenue physique nous arrête. 

Denis Maillefer, metteur en scène et comédien, est l’actuel codirecteur de la Comédie de Genève avec Natacha Koutchoumov. 

En 1987, il crée la Compagnie du Théâtre en Flammes avec laquelle il réalise une trentaine de spectacles. Pédagogue, il intervient régulièrement à la Manufacture, Haute école des arts de la scène de Suisse romande. C’est dans ce cadre qu’il rencontre Pascal Rambert et lui commande un texte sur mesure – Lac – pour le spectacle de sortie des comédiens du Bachelor Théâtre en 2015. Perdre son sac est sa deuxième collaboration avec l’auteur.

Né à Nice, Pascal Rambert se lance très jeune dans le théâtre avec Marivaux, Büchner, puis ses propres textes. Il est le plus jeune metteur en scène d’Avignon en 1989 avec Les Parisiens. Dès 1992, il collabore à Nanterre-Amandiers auprès de Jean-Pierre Vincent. Attiré par la danse, grand voyageur, il aspire à confronter son théâtre au corps et à l’ailleurs. Sa pièce Clôture de l’amour, créée au Festival d’Avignon en 2011 et réunissant le duo Stanislas Nordey/Audrey Bonnet, connaît un succès international. De 2007 à 2016, Pascal Rambert dirige le T2G-Théâtre de Gennevilliers, centre dramatique national de création contemporaine. 

De
Pascal Rambert 

Mise en scène
Denis Maillefer 

Avec
Lola Giouse

Collaboration artistique
Cédric Leproust 

Scénographie et lumière
Laurent Junod 

Son
Philippe de Rham

Costume
Anna Van Brée

Coaching claquettes
Joszef Trefeli 

Coaching corps
Géraldine Chollet 

Production
Comédie de Genève 

Spectacle créé le 30 août 2019 à la Comédie de Genève en partenariat avec La Bâtie — Festival de Genève 

Théâtre populaire romand

GRATUIT
VOIR