Saison Hiver de Danses

Nothing Left

Steps: Compagnie Tabea Martin 

me. 13 mai 2020, 19h15

A Beau-Site

Dans le cadre de Steps, Festival de danse du Pour-cent culturel Migros
En collaboration avec l’Association Danse Neuchâtel (ADN) — Lors de la Fête de la Danse

L’art est précieux. La danse l’est d’autant plus, puisqu’à l’instar d’un souffle, elle s’évapore dès qu’elle apparaît. Chaque mouvement est unique, il ne peut être répliqué et disparaît dès son exécution. C’est pourquoi le langage de la danse se prête, comme nul autre, à la réflexion sur tout ce qui est éphémère et passager en nous. La chorégraphe bâloise Tabea Martin consacre une trilogie à ce thème : dans This is my last dance (2018), elle explorait l’aspect périssable de tout être et la transformation de son propre corps ; Forever (2019) se penche sur nos représentations de la vie après la mort et propose une réflexion sur notre étrange nostalgie de l’immortalité. Dans sa dernière pièce, Nothing Left, la chorégraphe sonde en particulier l’instant de la transition où nous nous apercevons que le corps de l’autre devient un souvenir. Tabea Martin et ses huit interprètes expriment l’indicible par le mouvement, ouvrant ainsi un champ de communication inédit, reflet poétique de notre caractère éphémère. 

« Ce sera peut-être une grande fête », lâche-t-elle lors de l’annonce de sa création. Lorsqu’on connaît cette artiste, qui manie aussi bien l’humour que le sentiment de vulnérabilité, on sait que la surprise sera au rendez-vous ! 

Née en Suisse, Tabea Martin étudie la danse moderne à la Haute école des arts d’Amsterdam, dont elle sort diplômée en 2002. Ses deux premières pièces rencontrent un franc succès lors de leurs tournées, tout comme la pièce pour enfants Pink for Girls & Blue for Boys, créée en 2016. La première du duo This is my last dance se déroule en février 2018 à la Kaserne à Bâle. C’est d’ailleurs cette même salle qui accueille la première de Forever en mars 2019. 

La chorégraphe est régulièrement engagée par des théâtres institutionnels. Elle travaille entre autres au Schauspielhaus de Zurich, au Staatstheater d’Oldenburg et au Theater Neumarkt à Zurich. 

En 2015, le Canton de Berne lui accorde son prix spécial pour la danse et au printemps 2016 le Canton de Bâle-Campagne lui décerne son prix de la danse. De 2016 à 2018, elle est accueillie au sein du programme de mentorat Young Associated de la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia. De 2016 à 2019, elle bénéficie du modèle de coproduction PRAIRIE du Pour-cent culturel Migros. 

Chorégraphie
Tabea Martin

Assistance chorégraphique
Kiyan Khoshoie

Danseuses/danseurs
Miguel do Vale, Tamara Gvozdenovic, Daniel Staaf, Lohan Jacquet, Emeric Rabot, Maria de Dueñas Lopez, Panos Malactos, Daniela Escarleth Romo Pozo

Musique
Samuel Rohrer

Scénographie
Veronika Mutalova

Costumes
Mirjam Egli

Assistance scénographie et costumes
Danaë Neuhaus

Création lumières
Simon Lichtenberger

Technique de tournée
Patrik Rimann, Martin Wigger

Dramaturgie
Irina Müller, Moos van den Broek

Œil extérieur
Sebastian Nübling

Vidéo
Heta Multanen

Photographie
Katharina Lütscher

Direction de production
Franziska Ruoss

Production
Cie Tabea Martin

Coproduction
Steps, Festival de danse du Pour-cent culturel Migros, Expédition Suisse (Kaserne Basel, Gessnerallee Zürich, LAC Lugano Arte e Cultura, Dampfzentrale Bern, Theater Chur, Théâtre Vidy-Lausanne)

Soutiens
PRAIRIE, le modèle de coproduction du Pour-cent culturel Migros avec des compagnies de théâtre et de danse innovantes suisses, la commission spécialisée pour la danse et le théâtre de Bâle-Ville et de Bâle-Campagne ainsi que de la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia

Théâtre populaire romand

GRATUIT
VOIR