Le Quatrième mur

D’après Sorj Chalandon
Adaptation et mise en scène Julien Bouffier

me. 08 avril 2020, 19h15

A L’Heure bleue

« Tu vas monter Antigone… Tes personnages t’attendent, ils sont prêts ». 

Sur son lit d’hôpital, Samuel, metteur en scène grec et juif exilé à Paris, demande à une amie de poursuivre son projet de mise en scène de la pièce d’Anouilh à Beyrouth. Etudiante en histoire, militante pro-palestinienne, elle arrive au Liban en pleine guerre civile avec sa belle idée de la paix. 

Sans jamais cesser de l’interroger sur ses motivations et sa connaissance de la guerre, chaque comédien s’approprie le mythe d’Antigone. L’un en fait le symbole de son combat, résistance héroïque face à un pouvoir corrompu. L’autre prône la conservation de l’ordre face à une rébellion illégitime. Nous sommes en septembre 1982 et les noms de Sabra et Chatila vont bientôt entrer dans l’histoire. Prise dans le mécanisme d’une guerre qui n’est pourtant pas la sienne, la jeune metteure en scène met tout en œuvre pour tenir sa promesse. 

Le théâtre, s’il ne change pas le monde, peut-il l’infléchir ? 

Avec une rare puissance émotionnelle, Julien Bouffier reconstitue le parcours du narrateur à Beyrouth mêlant images d’archives et séquences tournées dans la ville d’aujourd’hui avec une distribution française et libanaise.

Remarqué dès la mise en scène de son premier spectacle sur le monde carcéral en 1997, Julien Bouffier est un adepte des dispositifs qui jouent avec le rapport entre spectateurs et comédiens, brouillant les pistes entre réalité et fiction. En 2002 il présente Le Début d’A de Pascal Rambert. Puis il met en scène le monde du travail et ses conflits dans Les Vivants et les Morts de Gérard Mordillat et Les Yeux rouges de Dominique Féret. 

Sorj Chalandon a été journaliste au quotidien Libération de 1973 à 2007. Membre de la presse judiciaire, grand reporter, puis rédacteur en chef, il est l’auteur de reportages sur l’Irlande du Nord et sur le procès Klaus Barbie qui lui ont valu le prix Albert-Londres en 1988. Ecrivain, il a publié de nombreux romans, dont Une Promesse (prix Médicis 2006) et Le Quatrième mur (Goncourt des lycéens en 2013). De l’Antigone de Sophocle à celle d’Anouilh, le roman est truffé de références mais aussi d’événements inspirés du réel de l’écrivain alors que ce dernier couvrait le conflit au Liban. 

Durée
1h30 

D’après
Sorj Chalandon 

Adaptation et mise en scène
Julien Bouffier

Scénographie
Emmanuelle Debeusscher et Julien Bouffier 

Création vidéo
Laurent Rojol 

Avec
Yara Bou Nassar, Nina Bouffier, Alex Jacob, Vanessa Liautey 

À l’image
Joyce Abou Jaoude, Diamand Abou Abboud, Mhamad Hjeij, Raymond Hosni, Elie Youssef, Joseph Zeitouny 

Voix
Stéphane Schoukroun 

Création musicale
Alex Jacob 

Son
Eric Guennou 

Lumière
Christophe Mazet 

Production
Compagnie Adesso e sempre 

Coproduction
Théâtre Jean Vilar à Vitry-sur-Seine, EPIC du Domaine d’O domaine départemental d’art et de culture à Montpellier, La Filature, scène nationale à Mulhouse, Humain trop humain, Centre dramatique national de Montpellier, Théâtre du Vésinet

Soutiens
Studio-Théâtre de Vitry-sur-Seine ; Conseil départemental du Val-de-Marne dans le cadre de l’aide à la création 

Avec l’aide d’Occitane en scène ; La Spedidam 

Théâtre populaire romand

GRATUIT
VOIR