Yazz Ahmed

Jazz

Je. 7 fév. 2019, 20h15

A L’Heure bleue

En collaboration avec Les Murs du Son 

Le jazz connaît deux types de musiciens : les interprètes talentueux volontiers démonstratifs et les artistes dont le parcours de vie catalyse la musique en une démarche artistique. La trompettiste Yazz Ahmed fait assurément partie de la seconde catégorie. Cette Britannique née à Bahreïn (pays natal de son père) déménage à Londres, d’où vient sa mère, à l’âge de neuf ans. C’est à ce moment qu’elle commence à s’intéresser au jeu de trompette de son grand-père maternel et décide de se consacrer à l’apprentissage de l’instrument. La musique de Yazz Ahmed est ainsi un riche et habile crossover des chants et mélodies arabes qui ont imprégné son enfance et du jazz qu’elle a appris ensuite. Chacun des genres influence l’autre et l’ensemble se veut résolument actuel. Elle tisse sa modernité en enregistrant et en jouant avec Radiohead, Lee « Scratch » Perry, ABC, Swing Out Sister et Joan as Police Woman, avant de partir en tournée avec le groupe art-rock These New Puritans. 

Son premier album sort en 2011 et lui ouvre les portes des festivals internationaux. Pour bien marquer la rupture avec le passé, Yazz Ahmed habille volontiers sa trompette et son bugle d’effets et d’électronique. La formation de son quartet s’inscrit aussi dans une volonté de changement : un seul musicien harmoniste — Ralph Wyld au vibraphone — et une section rythmique redoutable avec la batterie de Martin France et la basse électrique de David Mannington. La frappe dense mais aérée de cette section met en perspective un vibraphone qui peut être tout en rondeur et devenir hypnotique, avec des riffs empruntés à la techno. Cette base valorise les thèmes subtils et les improvisations éthérées de Yazz Ahmed. 

Commander les billets

Durée
1h15 

Trompette
Yazz Ahmed 

Vibraphone
Ralph Wyld 

Basse
David Mannington 

Batterie
Martin France