Le Dieu du carnage

De Yasmina Reza
Mise en scène Georges Guerreiro

Ve. 21 déc. 2018, 20h15

A L’Heure bleue

Bruno Houillé, douze ans, a perdu deux dents suite au coup de bâton donné par Ferdinand Reille, onze ans. 

Une banale bagarre de cour de récréation entre deux garçons : voilà ce qui n’aurait dû être qu’une formalité à régler entre parents bien éduqués. 

Autour du repas organisé chez les Reille afin de se mettre d’accord sur les termes de la déclaration d’assurance, la tension est latente. Derrière les silences gênants et les bons sentiments, la bête qui sommeille en chacun est prête à bondir. La politesse hypocrite est bientôt mise à jour et les coups bas jaillissent à tout va. La violence se révèle être partout. L’humour ravageur aussi. 

Les alliances se font et se défont, écumant toutes les possibilités. Au départ, ce sont clairement les Houillé contre les Reille. Puis la guerre s’infiltre dans chacun des couples et les quatre individus se déchaînent. Véronique Houillé incarne la figure pacifiste exhaltée portée sur l’art et la situation du Darfour. Son mari, Michel est un vendeur d’électroménager désabusé. Du côté Reille : Alain, avocat pendu à son téléphone portable et Annette, conseillère en gestion de patrimoine. 

Tour à tour, les deux couples se dévoilent et montrent leurs fêlures, leur bassesse, leur sournoiserie et leur cruauté. Au-delà des mots flatteurs, Le Dieu du carnage fait son œuvre et montre son visage de diablotin. 

Yasmina Reza, née en 1959 à Paris, est une auteure de théâtre, de romans et de scénarios. Sa pièce Art, créée en 1994 par un trio de comédiens célèbres, la fait connaître du grand public et en 2016 son roman Babylone est consacré par le Renaudot. En janvier 2008, elle met elle-même en scène Le Dieu du Carnage avec notamment Isabelle Huppert au Théâtre Antoine. Elle l’adapte pour le cinéma sous le titre Carnage, réalisé par Polanski en 2011. Ses œuvres traduites dans plus de trente-cinq langues ont été consacrées par de nombreux prix. 

Né en 1967, Georges Guerreiro, après un diplôme en linguistique à la Sorbonne, se lance dans une formation de comédien en suivant les cours de Véronique et Stanislas Nordey. Sa rencontre avec Eric Salama et Valentin Rossier de l’Helvetic Shakespeare Company le conduit à Genève où il poursuit sa carrière au théâtre et au cinéma en tant que comédien, metteur en scène et scénariste. Il a vingt mises en scène à son actif. 

Commander les billets

Durée
1h25 

Texte
Yasmina Reza 

Mise en scène
Georges Guerreiro 

Avec
Carine Barbey
Vincent Bonillo
Marie Druc
Valentin Rossier 

Scénographie
Christian Gregori
Georges Guerreiro 

Collaboration artistique
Vincent Babel 

Lumière
Jonas Bühler 

Son
Jean-Alexandre Blanchet 

Costumes
Nathalie Matriciani 

Maquillage
Katrine Zingg 

Coproduction
Baraka Cie
Théâtre de l’Orangerie, Genève