Coproduction TPR

La Marquise d’O…

D’après Heinrich von Kleist
Mise en scène Nathalie Sandoz 

Du me. 6 mars 2019, 20h15 au ve. 8 mars 2019, 20h15 (représentation du 8 mars au chapeau)
Sa. 9 mars 2019, 18h15

A L’Heure bleue

C’est l’histoire d’une passion fulgurante qui bouleverse l’ordre petit-bourgeois. 

Veuve d’excellente réputation, la Marquise d’O… publie une petite annonce dans le journal : elle invite le père de l’enfant qu’elle porte à se faire connaître. Cette grossesse scandaleuse suscite l’indignation et divise toute une communauté en apparence bien tranquille. Lorsque le Comte F. — qui a sauvé la marquise des outrages que voulaient lui faire subir un groupe de soudards lors de l’assaut de la forteresse commandée par son père — vient demander sa main, le chaos atteint son comble et la démesure prend possession du foyer. 

Malmenant les conventions et faisant éclater les apparences vertueuses, Kleist ne craint pas de choquer. Le noble Comte au comportement chevaleresque cache une culpabilité honteuse et la Marquise qui suscite l’opprobre se révèle à elle-même en transgressant sa condition de femme soumise. 

Aux questions éthiques qui taraudent ses protagonistes, Kleist répond souvent par l’excès, la violence ou le désespoir, mais il relève aussi que ces instants de bouleversements sont des espoirs de libération et de transformations profondes. 

Dans cette pièce écrite en 1812, la metteure en scène Nathalie Sandoz joue de ruptures et de contrastes. Elle laisse une part belle à la musique et à la danse, en complicité avec la chorégraphe Joëlle Bouvier, pour évoquer les tremblements de l’ordre établi. 

La Marquise d’O… se lit comme un thriller psychologique qui nous tient en haleine. Et l’on retient son souffle jusqu’au dénouement. 

Formée à l’école Serge Martin à Genève, Nathalie Sandoz est comédienne et metteure en scène. Entre 2007 et 2011, elle réalise Des Histoires vraies, Stupeur et Tremblements d’après Amélie Nothomb notamment. Elle fonde la Cie De Facto en 2011 à Neuchâtel et signe notamment les mises en scène : Trois hommes dans un bateau sans oublier le chien, Le Moche, coproduit par le TPR en 2017 et Turbolino. 

En 1980, Joëlle Bouvier crée la compagnie L’Esquisse avec la complicité de Régis Obadia. Elle co-signe quinze œuvres chorégraphiques et co-réalise quatre courts métrages primés dans de nombreux festivals. Elle réalise également des clips vidéos. Elle reçoit le Grand Prix de la Danse et est promue au grade d’officier des Arts et des Lettres en 2000. Dès 1998, elle s’engage dans une démarche de création indépendante. Ses créations rayonnent dans le monde entier. 

Commander les billets

Durée
1h40 

D’après
Heinrich von Kleist 

Mise en scène
Nathalie Sandoz 

Avec
Bernard Escalon, Marie Fontannaz, Stefan Lieberman, Attilio Sandro Palese, Anne-Marie Yerly  

Danseurs
Paul Girard, Paula Alonso Gómez  

Adaptation et dramaturgie
Stefan Liebermann 

Chorégraphie
Joëlle Bouvier 

Scénographie
Neda Loncarevic 

Musique
Romeo Scaccia 

Costumes
Tania D’Ambrogio

Production
Cie De Facto 

Coproduction
TPR — Centre neuchâtelois des arts vivants, La Chaux-de-Fonds, L’Oriental, Vevey


Fête du théâtre 

 

Autour du spectacle
Atelier dramaturgie sur inscription 

Bord de plateau
Ve. 8 mars 2019 à l’issue de la représentation, en présence de l’équipe du spectacle.

Dates de tournée

14 au 17 mars 2019, Théâtre La Grange de Dorigny, Lausanne
19 mars 2019, Nebia, Bienne 
21 et 22 mars 2019 à 20h, 23 mars 2019 à 19h, 24 mars 2019 à 17h30, L’Oriental, Vevey
En cours de programmation, automne 2019, Théâtre du Passage, Neuchâtel
En cours de programmation, automne 2019, Théâtre Benno Besson, Yverdon-les-Bains

 

Théâtre populaire romand

GRATUIT
VOIR