IPHIGENIE de Jean Racine, mise en scene Chloe Dabert, dans le cadre du 71 eme Festival d' Avignon au Cloitre des Carmes du 8 au 15 juillet 2018. Avec : Yann Boudaud, Benedicte Cerutti, Victoire Du Bois, Servane Ducorps, Olivier Dupuy, Sebastien Eveno, Julien Honore, Arthur Verret

Iphigénie

De Jean Racine
Mise en scène Chloé Dabert

Ve. 15 mars 2019, 20h15

A L’Heure bleue

Iphigénie peut-elle échapper au destin tracé par son père, roi et chef de guerre qui l’entraîne vers la tragédie ? 

Sur les rives d’Aulis, les Grecs se préparent à l’assaut de Troie, mais les Dieux les contrarient : les vents ne se lèvent pas. Agamemnon, roi de Mycènes, consulte l’oracle Calchas qui lui annonce que seul le sacrifice de sa fille Iphigénie saura apaiser la déesse Artémis et permettre leur expédition. 

Agamemnon tergiverse et sème le chaos. Va-t-il ou non se plier aux Dieux qui exigent le meurtre de sa fille pour partir en guerre ? 

Ambition, désir de gloire, jalousie. Tous les ingrédients sont réunis pour précipiter le drame. 

La mise en scène de Chloé Dabert questionne la place du héros dans ce qu’il a de fascinant et de monstrueux à la fois. Comme dans ses créations d’auteurs contemporains, elle sonde l’être humain, ce qui le détermine : l’environnement, la société, la politique ou la famille. 

La guerre qui se prépare, où la présence de la religion permet de justifier les pires horreurs comme le sacrifice de ses propres enfants, est ici contemporaine. Conditionnée par l’idéologie qui l’entoure, Iphigénie s’offrira à la folie des hommes. En écho à l’actualité et avec un travail plus rythmique que musical sur les alexandrins, Racine nous apparaît sous un jour nouveau. 

Chloé Dabert est de retour au TPR après avoir présenté Orphelins de Dennis Kelly en 2016. Comédienne et metteure en scène, elle est issue du Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris. 

Depuis 2015, elle est artiste associée au Centquatre à Paris où elle crée en 2016 Nadia C. d’après La Petite communiste qui ne souriait jamais, roman de Lola Lafon. En janvier 2018, elle met en scène à la Comédie Française, J’étais dans ma maison et J’attendais que la pluie vienne de Jean-Luc Lagarce.

Dramaturge et poète français de la période classique avec Corneille et Molière, Racine (1659 – 1699) est très tôt admis au couvent janséniste de Port-Royal. Il y apprend le grec et le latin, les grands poètes tragiques de l’Antiquité. Il connaît son premier succès avec Andromaque en 1667. Ses tragédies sont des triomphes. 

Durée
2h

Age conseillé
dès 15 ans

De
Jean Racine 

Mise en scène
Chloé Dabert 

Assistante à la mise en scène
Caroline Gonce

Avec
Elsa Agnès, Yann Boudaud, Bénédicte Cerutti, Olivier Dupuy, Sébastien Eveno, Anne-Lise Heimburger, Julien Honoré, Arthur Verret 

Scénographie et vidéo
Pierre Nouvel 

Lumière
Kelig Le Bars 

Son
Lucas Lelièvre 

Costumes
Marie La Rocca 
Assistée de
Peggy Sturm

Stagiaires costumes
Victoire Dermagne et Clémence Trétout

Maquillage, coiffure
Cécile Kretschmar

Construction décor
Atelier décor de la Ville d’Angers

Régie générale et lumière
arNo Seghiri

Régie plateau 
Eric Raoul

Régie son et vidéo
Auréliane Pazzaglia

Administration, production, relations presse
AlterMachine/Camille Hakim Hashemi et Carole Willemot

Administration
Leslie Perrin

Production
Cie Héros-Limite, La Comédie de Reims I Centre dramatique national

Coproductions
Le Quai — Centre dramatique national d’Angers, Pays de la Loire, Théâtre National de Bretagne, Festival d’Avignon,
Espace 1789 — scène conventionnée pour la danse de Saint-Ouen, La passerelle — scène nationale de Saint-Brieuc, L’Archipel — Pôle d’action culturelle de Fouesnant, Les Glénan, Les Célestins, Théâtre de Lyon, ThéâtredelaCité – CDN Toulouse Occitanie

Soutiens
Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis, Jeune Théâtre national, CENTQUATRE-PARIS.

Dans les médias

Les Inrockuptibles, 11 juillet 2018
Sceneweb, 9 juillet 2018
Theatre-contemporain, 7 novembre 2017

Arte

Théâtre populaire romand

GRATUIT
VOIR