Apocalypse bébé

D’après Virginie Despentes
Mise en scène et adaptation Selma Alaoui 

Ve. 14 sept. 2018, 20h15 

A L’Heure bleue

Valentine a disparu. Mandatée pour la retrouver, Lucie Toledo, jeune détective peu expérimentée, s’adjoint les services de La Hyène. Personnage fétiche de Virginie Despentes — on la retrouve dans la récente trilogie Vernon Subutex — La Hyène est cette enquêtrice charismatique un poil déjantée, aux méthodes parfois discutables et redoutablement efficaces. Jamais plus décoiffante que lorsqu’elle jette son regard cru et acéré sur les paradoxes de notre époque. 

Où est donc Valentine, cette adolescente sans repères, qui passe d’excès en excès avant de disparaître des radars ? Elle ne joue plus la groupie auprès de son groupe de rock préféré et reste introuvable dans les squats parisiens. Plus de connexions sur Facebook ou MSN et aucun signe de son téléphone portable. Ses camarades de cours l’ont perdue de vue. Valentine s’est littéralement volatilisée ! Toledo et La Hyène retrouveront-elles l’adolescente ? 

A mi-chemin entre le road movie et le polar, cette épopée improbable à l’humour dévastateur nous entraîne de Paris à Barcelone, à la recherche des traces de vie de Valentine. Un voyage initiatique et coup de poing adapté avec brio à la scène par Selma Alaoui. 

Après des études de lettres à Lille, Selma Alaoui poursuit sa formation par des études théâtrales de jeu et mise en scène à l’INSAS à Bruxelles. Sa première mise en scène, Anticlimax de Werner Schwab, créée en Belgique et présentée à la Comédie de Genève, est saluée par le Prix de la Meilleure Découverte 2007 et le Prix Emulation en 2008. Avec son deuxième spectacle, I would prefer not to, elle reçoit, à Bruxelles, le Prix de la meilleure mise en scène et de la meilleure comédienne en 2011. Dans la foulée, elle explore l’écriture de Kathy Acker ainsi que celle de Virginia Woolf et crée en 2013, L’amour, la guerre, librement inspiré de Shakespeare. En 2015, avec Notes pour le futur, elle rassemble des acteurs non professionnels autour du thème de l’utopie. 

Auteure et réalisatrice française, Virginie Despentes a depuis son premier roman paru en 1993, Baise-moi, la réputation de romancière subversive et libertaire. Reconnue pour ses nombreux succès en libraire, dont sa dernière trilogie Vernon Subutex, et son engagement pour un nouveau féminisme avec King Kong Théorie (2006), elle est une auteure contemporaine culte devenue incontournable. Publié en 2010 chez Grasset, Apocalypse bébé reçoit le prestigieux Prix Renaudot. Elle y déploie un style mêlant magistralement réalisme cru, poésie et regard aiguisé. Elle propose une critique sociale transgressive, radicale et subtile. 

Commander les billets

Durée
1h50 

D’après
Virginie Despentes 

Mise en scène et adaptation
Selma Alaoui 

Avec
Marie Bos, Maude Fillon, Nathalie Mellinger, Achille Ridolfi, Eline Schumacher, Aymeric Trionfo, Mélanie Zucconi 

Scénographie et costumes
Marie Szersnovicz 

Lumière
Simon Siegmann 

Son
Guillaume Istace
David Defour

Dramaturgie & vidéo
Bruno Tracq

Assistanat à la mise en scène
Amel Benaïssa
Jeanne Dailler 

Direction technique
Rémy Brans

Conseil vidéo
Arié Van Egmond

Conseil artistique
Emilie Maquest
Coline Struyf 

Production
Mariedl 

Coproduction
Théâtre de Liège, Théâtre Varia (Bruxelles), Théâtre de Namur, Manège (Mons) 

Soutien
Fédération Wallonie Bruxelles-Service du théâtre et du Centre des Arts Scéniques 

Teasers

Théâtre populaire romand

GRATUIT
VOIR