Coproduction TPR, Création

Le Théâtre sauvage

Conception et mise en scène Guillaume Béguin

me. 04 février 2015, 20h15

je. 05 février 2015, 20h15

ve. 06 février 2015, 20h15

sa. 07 février 2015, 20h15

Beau-Site

Offre combinée DUO : Dyptique Guillaume Béguin le 7 février 2015, 17h15
Le Baiser et la morsure suivi de Le Théâtre sauvage

©Steeve Iunker

Avec Le Baiser et la morsure et Le Théâtre sauvage Guillaume Béguin infiltre nos origines les plus lointaines, celles qui font de nous des êtres humains. Il remonte à cette nuit sans mots au cours de laquelle nous avons été conçus, à ce moment où nos ancêtres, basculant de l’animalité vers une humanité balbutiante, se sont mis debout et ont émis des sons qui, lentement, ont évolué vers le langage.

Dans un ballet sans paroles d’une grande poésie, Le Baiser et la morsure, créé en 2013, évoque la lente construction de l’humain en tant qu’espèce, mais aussi son difficile développement en tant qu’individu. Des acteurs à moitié singes, en perpétuelle interaction, se métamorphosent petit à petit en silhouettes humaines solitaires. C’est beau, touchant, captivant.

Le Théâtre sauvage — nouvelle création — explore la suite. L’émergence des sociétés humaines, lorsque les hominidés ont engendré leur propre culture, explorant leur capacité de représentation par des jeux mimétiques de plus en plus élaborés, construisant des mythes pour penser le monde, le mettre en mots, le raconter.
Le langage comme antidote à la violence, des récits pour ne pas s’entretuer,
du théâtre — un théâtre sauvage — à l’origine de notre condition humaine.

 

Gérald Cordonier — 24 heures

Cécile Dalla Torre — Le Courrier

Thierry Sartoretti — RTS

Noémie Desarzens — UNIL

La Tele — S’il nous plait

Né en 1975 à La Chaux-de-Fonds, Guillaume Béguin est comédien et metteur en scène. Avec sa Cie de nuit comme de jour il creuse son sillon et développe un univers capable de provoquer chez le spectateur un ébranlement — sensible et sensé — des sens et du sens. Comme pour les opus précédents, Guillaume Béguin s’entoure ici de comédiens agiles et inventifs et collabore avec Sylvie Kleiber, scénographe talentueuse.
La Cie de nuit comme de jour est au bénéfice du contrat de confiance 2014 – 2017 de la Ville de Lausanne

 

Durée
1h40 (dès 14 ans)

Conception et mise en scène
Guillaume Béguin
avec l’équipe artistique

Interprétation
Tamara Bacci, Françoise Boillat, Joëlle Fontannaz, Joël Maillard, Pierre Maillet, Matteo Zimmermann et Piera Honegger (Le Baiser et la morsure)

Dramaturgie
Nicole Borgeat

Scénographie et accessoires
Sylvie Kleiber en collaboration avec Claire Peverelli

Lumière
Jean-Philippe Roy

Musique, son et régie son
David Scrufari

Costumes
Karine Dubois

Maquillage et postiches
Cécile Kretschmar assistée de Malika Stähli

Poupée
Anne Leray

Assistant à la mise en scène
Sébastien Ribaux

Régie générale
Florian Leduc

Régie lumière
Alain Caron

Régie plateau
Emmanuel Ducret

Construction du décor
Ateliers Théâtre de Vidy

Production déléguée
Laure Chapel (Pâquis Production)

Diffusion
Delphine Prouteau

Une création 2014
Cie de nuit comme de jour

Coproduction
TPR — Centre neuchâtelois
des arts vivants
La Chaux-de-Fonds
Théâtre Vidy-Lausanne
Théâtre du Grütli

Avec le soutien
Canton de Vaud, Loterie romande, Canton de Genève, Pro Helvetia – Fondation suisse pour la culture, Fonds de dotation Porosus, Pour-cent culturel Migros, Ernst Göhner Stiftung, SSA