Skip to main content
Théâtre populaire romand
La Chaux-de-Fonds
Centre neuchâtelois des arts vivants

Dans la solitude des champs de coton

Texte Bernard-Marie Koltès

Mise en scène Maya Bösch

ve. 27 septembre 2024, 20h15
sa. 28 septembre 2024, 18h15

A Beau-Site

Ils sont deux, au creux des ténèbres. Loin des leurs, loin de tout, ils s’affrontent dans une joute verbale suspendue dans le temps et l’espace. L’un est dealer, l’autre client. Pourtant, ils se ressemblent, seuls, désenchantés, mal-aimés. Entre eux, une tension, un désir : vendre – consommer. Une relation tarifée, sans pathos ni sentiment, traversée par la violence, l’humour, la fierté de défendre coûte que coûte un restant de dignité. D’Éros en Thanatos, les mots cognent, la nuit avance, chacun devra se mettre à nu devant l’autre, qu’il le veuille ou non… Chef-d’œuvre du dramaturge Bernard-Marie Koltès, « Dans la solitude des champs de coton » (1986), flux de paroles envoûtant à deux voix, a marqué la scène française dès sa création. Il y a la beauté et la radicalité du propos, la révélation de nos peurs les plus intimes, le marchandage, l’animalité, la cruauté. Et puis cette langue dense, précise, musicale, comme une hypnose philosophique, qui sait retranscrire mieux que personne la complexité de l’âme incarnée.

Né en 1947 à Metz, Bernard-Marie Koltès intègre la section « régie » du Théâtre National de Strasbourg, mais quitte l’école pour fonder sa propre troupe, le Théâtre du Quai, qui explore l’incommunicabilité de la condition humaine. En 1979, il rencontre le metteur en scène Patrice Chéreau, avec lequel il monte « Combat de nègres et de chiens », « Quai Ouest », « Dans la solitude des champs de coton » et « Le Retour au Désert ». Il meurt à Paris en 1989. Née en 1973 à Zurich, Maya Bösch est une metteure en scène suisse établie à Genève. En 2000, elle y fonde la compagnie Sturmfrei, avec laquelle elle crée des spectacles, performances, installations, expositions, publications et films. Elle codirige le Théâtre du Grütli avec Michèle Pralong entre 2006 et 2012. Elle est lauréate du Prix suisse du théâtre en 2015 et son spectacle « Manuel d’exil » reçoit le Prix suisse des arts de la scène en 2022.

Durée
1h10

De
Bernard-Marie Koltès
Les Éditions de Minuit

Mise en scène
Maya Bösch 

Avec
Laurent Sauvage,
Fred Jacot-Guillarmod

Assistante
Camille Charlotte Roduit 

Collaborations dramaturgiques
Youness Anzane, Michèle Pralong

Scénographie
Lucie Gautrain, Sylvie Kleiber

Lumières
Luis Henkes, Victor Roy

Son
Maïa Blondeau

Costumes
Gwendoline Bouget

Production
POCHE / GVE – La Bâtie Festival de Genève

Production
POCHE / GVE – La Bâtie Festival de Genève

Production déléguée
Compagnie sturmfrei

www.ciesturmfrei.ch