Machines sonores

Passerelles

2 espaces et demi
Sa. 24 avril 2021, 20h15
Di. 25 avril 2021, 17h  

Pho:ton
Di. 25 avril 2021, 14h, 15h et 16h

A Beau-Site

Deux concerts de l’Ensemble Symphonique Neuchâtel dans le cadre de la Rétrospective Cod.Act dédiée aux frères Décosterd

Au fil des ans, André et Michel Décosterd ont élaboré un univers singulier, à la croisée de la recherche technologique et de l’expression artistique. Explorateurs de l’interaction entre le mouvement et le son, les deux frères conçoivent des mécaniques complexes qui se transforment en installations et en performances cinétiques souvent très spectaculaires. 

En création européenne, l’Ensemble Symphonique Neuchâtel (ESN) interprète la grande pièce pour orchestre Pho:ton — une expérience sensorielle déroutante combinant la lumière et le son. En guise de directeur d’orchestre, un pianiste qui, par son jeu, déclenche une série d’événements lumineux stimulant à leur tour l’exécution d’un son par un ou plusieurs instrumentistes. Résultat : une extraordinaire sculpture humaine en mouvements. L’œuvre est jouée séparément et intégrée au concert 2 espaces et demi, coproduit par l’ESN. Au programme, PréLudes, une commande de composition de François Cattin pour un solo de contrebasse avec le jeune vainqueur du Concours du Festival du Jura 2019 Luzi Niederhauser et des œuvres d’Arvo Pärt.

ZOOM 

La Chaux-de-Fonds accueille la première rétrospective du travail des deux frères Décosterd du 21 au 25 avril 2021. Les Anciens Abattoirs présentent de nombreuses œuvres : sculptures monumentales, performances et installations. Quartier Général se fait l’écho de 20 ans de création au travers d’une exposition retraçant le parcours des deux frères et le Club 44 interroge la relation entre humain, art et machine. 

Beau-Site accueille «Pho:ton», une œuvre interprétée par 40 musiciens de l’Ensemble Symphonique Neuchâtel dirigé par Victorien Vanoosten.

Natifs du Locle, André et Michel Décosterd ont fondé le groupe Cod.Act en 1997. Musicien et compositeur, André s’est spécialisé en informatique musicale. Son étude porte sur les systèmes de composition propres à la musique électroacoustique et à la musique contemporaine, telle que la composition algorithmique. Artiste plasticien, Michel a d’abord exploré le domaine de l’image, puis s’est perfectionné en mécanique et en technologie des matériaux. Ses recherches se concentrent sur la machine et sur l’étude du mouvement.

Reconnu à l’international, le travail de Cod.Act a été récompensé par de nombreux prix et distinctions, dont le Grand Prix suisse de la musique 2019.

Programme
Arvo Pärt (*1935) – « Cantus in memoriam Benjamin Britten »
François Cattin (*1972) – « PréLudes »
Arvo Pärt – « Wenn Bach Biene gezüchtet hätte »
Cod.Act – « Pho:ton »
Arvo Pärt – « Silouans song » 

Distribution
Luzi Niederhauser, contrebasse, Ensemble Symphonique Neuchâtel, Victorien Vanoosten, direction 

www.esn-ne.ch

info@tpr.ch

Théâtre populaire romand

GRATUIT
VOIR