Conception et écriture
Catherine Gaillard

Mise en scène
Didier Kowarsky 

je. 26 novembre 2020, 19h15

A Beau-Site

Qui dit théâtre dit scène. Un espace magique où sont mis en lumière les œuvres et les artistes. Mais la vie des théâtres palpite aussi au-delà du plateau, en coulisses, en régie, là où officie tout un monde.

Quelles sont les motivations de celles et ceux qui choisissent de se livrer corps et âme à la scène, en dépit du trac fou, de la précarité financière qui souvent se tient en embuscade ? Pour y répondre, l’artiste Catherine Gaillard a sollicité la mémoire de professionnel.les de la sphère théâtrale, dont elle a collecté les souvenirs et les anecdotes.

Le texte original qui en résulte exhume différents personnages et prend vie dans un écrin dépouillé. Avec les mots, la lumière joue un rôle primordial pour esquisser les états intérieurs, les atmosphères. Au travers du corps et de la parole de la conteuse, le public voit alors l’histoire se dérouler sur l’écran de son propre imaginaire.

Conteuse professionnelle depuis 1998, Catherine Gaillard milite pour la reconnaissance des arts du récit et leur intégration dans les théâtres de Genève. Elle a créé une quinzaine de spectacles, dont plusieurs sont des récits de vie, parmi lesquels « Isabelle Eberhart » et « Flora Tristan » présentés au TPR en 2017.

Metteur en scène, Didier Kowarsky a pratiqué différentes disciplines de la scène – théâtre classique et contemporain, masque, clown — puis s’est engagé sur la voie de l’oralité et du conte. Il en explore toutes les directions, ainsi que les relations de la parole contée avec d’autres disciplines artistiques.

Durée
1h15

Collectage, écriture et jeu
Catherine Gaillard

Mise en scène
Didier Kowarsky

Création et régie lumière
Danielle Milovic 

Collaboration artistique
Vi Bourdet

Administration
Chantal Noirjean

Production
Cie Séléné

Avec le soutien de
la Ville de Genève,
Loterie romande,
Ernst Göhner Stiftung et
une fondation de droit privé 

info@tpr.ch

Théâtre populaire romand

GRATUIT
VOIR