Coproduction TPR, Création

L’Embrasement

De Loredana Bianconi

Mise en scène Anne Bisang

je. 23 octobre 2014, 20h15

ve. 24 octobre 2014, 20h15

sa. 25 octobre 2014, 18h15

di. 26 octobre 2014, 17h15

Beau-Site

big bang 1
brunch et table ronde
pour donner de la suite aux idées !

 

Fin des années 70, l’Italie s’embrase. Portés par un idéal de justice sociale, des jeunes de vingt ans quittent leurs amis, leurs amours, leurs familles, et entrent dans la clandestinité.
Au nom de la révolution.

L’Embrasement expose les conflits intimes qui habitent cet engagement révolutionnaire. Deux jeunes femmes à peine sorties de l’adolescence — sœurs de combat, petites filles d’Antigone — optent pour la violence. Frêles et vulnérables amazones, prêtes à tout pour une société meilleure, elles mettent leur vie en jeu pour redonner sens à leur existence.

Leur choix engendre douleurs et destins brisés, un sacrifice de soi-même et de l’autre : une impasse de plus?

Anne Bisang cisèle ce texte, à l’écriture concise et concentrée, comme une partition musicale dont surgissent des images. Dans un espace nu, structuré seulement par la lumière, des mots s’écrivent à même les murs, à même le sol, et deux jeunes comédiennes à la force fragile donnent corps et voix à ces meurtrières blessées.

A l’heure où l’Italie tente de faire la lumière sur les heures sombres de son passé, cette pièce résonne avec une actu­alité particulière.

 

dossier de presse

 

Avec la Cie du Revoir, dès 1987, Anne Bisang aborde la création par des écritures de plateaux et se fait remarquer sur la scène romande. Son travail artistique se fonde ensuite sur le texte et la créativité des acteurs. Ses choix se portent vers des auteurs contemporains, notamment Fassbinder, Biljana Srbljanovic, Howard Barker ou des commandes à de jeunes auteurs romands.

A la Comédie de Genève, qu’elle dirige de 1999 à 2011, elle aborde également un répertoire au tournant des 19e et 20e siècles: La Maison de poupée d’Henrik Ibsen, Les Corbeaux d’Henry Becque, Ames solitaires de Gerhart Hauptmann, Salomé d’Oscar Wilde, Sainte-Jeanne de Bernard Shaw.

Dans une esthétique souvent décalée, Anne Bisang arpente les lignes de failles qui dévoilent les rapports de pouvoir, de domination et de fragilité. Comme tous les artistes qui ont le sens de la gravité, elle en possède l’antidote: l’humour emprunté au burlesque qui fait irruption dans ses mises en scène pour mieux en aiguiser le propos et amplifier la dimension critique. Sa version lumineuse de Oh les beaux jours, avec la grande comédienne française Christiane Cohendy à la Comédie de Genève en 2014, a été saluée par la critique comme une version mémorable de l’œuvre culte de Beckett.

Durée
1h15

Mise en scène
Anne Bisang

Scénographie et costumes
Anna Popek

Dramaturgie
Stéphanie Janin

Avec
Prune Beuchat
Marika Dreistadt

Création lumière
Colin Legras

Création son et régie
Frédérique Jarabo

Une création 2013
anne bisang productions

Production reprise
TPR — Centre neuchâtelois
des arts vivants
La Chaux-de-Fonds

Avec le soutien de
Département de l’instruction publique, de la culture et du sport de l’Etat de Genève
Département de la culture et du sport de la Ville de Genève
Loterie romande
Fondation Leenaards

Au Théâtre du Rideau
à Bruxelles
du 15 au 19 octobre 2014