Ma Barbara

Conversations avec Barbara
De Yvette Théraulaz
Accompagnée par Lee Maddeford
Mise en scène Philippe Morand

ve. 29 janvier 2016, 20h15

L’Heure bleue
©Joelle Neuenschwander

Yvette Théraulaz, nous l’aimons. Nous l’aimons chanteuse, nous l’aimons actrice. Nous l’aimons, parce qu’elle est le feu et le sucre — douce et incandescente —, parce qu’elle est drôle, aimante, émouvante.

Nous l’aimons parce que la sagesse des années n’a pas entamé ce petit grain de folie qui lui donne l’air d’une toute jeune fille au regard curieux et impertinent, un regard qui interroge sans cesse la vie avec une soif inextinguible de tout connaître.

Nous l’aimons pour sa voix profonde et mélodieuse, une voix qui chante même quand elle parle, une voix d’alto au timbre d’ange.

Aujourd’hui Yvette chante Barbara. Et l’on se dit que, bien sûr, ces deux-là sont comme des sœurs jumelles. Deux rubis scintillants, deux grandes amoureuses de la scène, deux passionnées de la vie. On se dit que leurs voix sont en harmonie et que leurs chemins ne pouvaient que poétiquement se frôler.

Avec Ma Barbara, Yvette Théraulaz poursuit son parcours de chanteuse. Il y a d’abord eu Histoires d’elles, un spectacle musical sur sa mère, sur l’émancipation des femmes, puis Comme un vertige, une exploration du temps et de ses ravages, et enfin Les Années qui retraçait, de ruptures amoureuses en engagements politiques, le chemin d’une vie. Au théâtre, ses rôles ont marqué les scènes suisses, françaises et belges, de Walser à Claudel, de Tchekhov à Ostrovski, de Dostoïevski à Lagarce, de Duras à Henry Becque ou Ibsen. Ses tours de chant l’ont amenée à partir en tournée en Suisse, en France, en Belgique, en Allemagne, en Pologne et au Québec. En 2013, sa carrière hors du commun a été récompensée par le prestigieux Anneau Hans Reinhart.

Né en 1959 en Alaska, Lee Maddeford étudie le cor à pistons, le piano et l’improvisation à Seattle. Installé à Lausanne depuis 1980, il poursuit sa carrière de musicien et se fait connaître en tant qu’arrangeur-compositeur. Très attiré par le théâtre qui le lui rend bien, il participe à de nombreux spectacles romands. Le cabaret musical Créatures dont il écrit la musique en 2005 est joué à Paris, Dublin et New York, et nominé deux fois aux Molières dans les catégories Meilleur créateur de musique de scène et Meilleur spectacle inattendu.

Abonnez-vous!

La presse en parle

Le Temps

L’Hebdo

La Tribune de Genève

RTS-INFOS – 12h45

Le Matin Dimanche

Autour du spectacle

Histoire d’une rencontre au sommet
Je. 28 janvier 2016, 20h15, au Club 44
En préambule à Ma Barbara, Yvette Théraulaz évoquera cette création par le biais d’une rencontre au Club 44 menée par Florence Hügi.

Tarifs Spéciaux
Rencontre au Club 44 : Réduction CHF 5.–
Amis et Abonnés TPR
Ma Barbara : Réduction CHF 5.–
Membres Club 44

+ d’infos

Durée
1h25

Textes
Barbara, Yvette Théraulaz

De
Yvette Théraulaz

Accompagnée par
Lee Maddeford

Mise en scène
Philippe Morand

Dramaturgie
Yvette Théraulaz
Stefania Pinnelli

Musiques
Barbara

Arrangements
Lee Maddeford

Scénographie
David Deppierraz

Lumière
Nicolas Mayorat

Production
Comédie de Genève

Avec le soutien de
Fondation Leenaards