Soirée d’ouverture

Cigdem Aslan

Accueil, Rebetiko

ma. 16 septembre 2014, 20h15

L’Heure bleue
Cigdem Aslan ©Yassine Hamrouni

… ou la musique des âmes éprises de liberté

Elle est à elle seule plusieurs symboles et il n’en fallait pas moins pour inaugurer une saison placée sous le signe de l’ouverture au monde!

Née à Istanbul de parents kurdes, la jeune chanteuse fait sensation, incarnant le renouveau du Rebetiko, ce blues de la mer Egée, popularisé au cœur des turbulentes années 1920 dans les bas-fonds d’Athènes. Issu d’une culture partagée entre les Grecs et les Turcs, le Rebetiko fut proscrit par les autorités des deux pays, jugé comme une musique «socialement dégénérée». Chantées en grec et en turc, particulièrement enracinées à Smyrne — Izmir aujourd’hui —, ces chansons, qui font le pont entre deux voisins déchirés par l’histoire, sont empreintes de nostalgie, de joie et d’esprit d’indépendance.

Etoile montante du Rebetiko, Cigdem Aslan propose une relecture moderne de ce répertoire classique, accompagnée d’un orchestre qui mêle instruments traditionnels et actuels, du santour, de l’oud à la clarinette et à la guitare notamment. Encensée par la critique, la jeune chanteuse a déjà envoûté le public du Royal Albert Hall et le Cadogan Hall de Londres. De sa voix chaude et profonde, marquée de modulations aux influences orientales, elle interprète des histoires d’amour passionnées mais aussi les élans de liberté d’un Robin des bois d’Anatolie ou d’une femme insoumise. D’ailleurs, son premier album s’intitule Mortissa qui signifie femme affranchie, figure de caïd au féminin. Cigdem Aslan fait de son talent un hymne à la rencontre de l’autre.

 

Télécharger le dossier de presse

Voix
Cigdem Aslan

Qanun
Nikos Baimpas

Violon
Michalis Kouloumis

Double basse
Paul Tkachenko

Percussion
Vasilis Sarikis

Manager
Sebastian Merrick

Théâtre populaire romand

GRATUIT
VOIR