Saison Hiver Danses

This is my last dance

D’après Samuel Beckett
Chorégraphe Tabea Martin

Je. 8 février 2018, 20h15

A Beau-Site

+

A partir de deux textes de Samuel Beckett, la chorégraphe et danseuse Tabea Martin nous entraîne au cœur de l’existence, aux confins de notre condition d’être voué à l’éphémère.

D’un côté, la célèbre pièce Fin de partie — où l’inquiétant Hamm règne immobile sur son petit monde, tandis que ses parents se chamaillent dans leurs poubelles respectives. De l’autre, La Fin, un écrit tiré du recueil Nouvelles et Textes pour rien. Ces deux œuvres sont reliées par une même obsession: comment vivre et garder espoir, tout en faisant face à la fin qui nous attend tous?
De cette lancinante question, Tabea Martin crée un duo sobre et sensuel, composé de silences, fragmenté, suspendu comme une respiration entre la vie et la mort. Elle extrait de la matière textuelle beckettienne une narration charnelle, une parabole en mouvement traversée par un humour conquérant qui agit comme un formidable antidote contre la peur du néant et l’incommensurable absurdité de nos destinées.

Née à Bâle en 1978, Tabea Martin mène une carrière internationale. Elle étudie d’abord la danse à la Haute Ecole des Arts d’Amsterdam, puis la chorégraphie à l’Académie de danse de Rotterdam. Elle signe ses premières créations dès 2006. Sa démarche place l’humain au-dessus d’une esthétique formelle et appréhende la danse comme un lieu des possibles, un outil de lecture du monde qui permet de saisir notre environnement, de repousser les frontières mentales et de penser du nouveau. Tabea Martin travaille les corps et la scène avec un sens aiguisé de la théâtralité. Ses spectacles laissent une place importante à la narration. Parfois érotique ou un brin déjanté, souvent ludique, toujours humoristique, son travail s’inscrit dans notre temps. Il questionne par exemple la construction du genre (Pink for Girls & Blue for Boys), la vérité et la manipulation des esprits par les médias et la politique (Beyond Indifference), ce qui cimente une collectivité (Field). Plusieurs distinctions jalonnent le parcours de l’artiste, dont tout dernièrement le Prix culturel pour la danse de Bâle-Campagne. Elle est également soutenue par la subvention Prairie du Pour-cent culturel Migros.

Abonnez-vous!

Commander les billets

Durée
1h30

D’après
Samuel Beckett

Concept
Tabea Martin

Danse, chorégraphie
Tabea Martin, Simona Bertozzi

Assistante chorégraphe
Tamara Gvozdenovic

Scénographie
Veronika Mutalova

Création lumières
David Baumgartner

Costumes
Mirjam Egli

Œil extérieur musique
Donath Weyeneth

Répétitrice
Melanie Wirz

Dramaturgie
Irina Müller, Moos van den Broek

Œil extérieur
Sebastien Nübling

Administration
Larissa Bizer