Jeune Public — dès 4 ans

Le Petit Chaperon chinois

Jeune public dès 4 ans
D’après Marie Sellier
et Catherine Louis
Mise en scène Laure Donzé

Me. 18 octobre 2017, 16h15

A Beau-Site

Grand-mère Yu part rendre visite à ses trois petites-filles. Mais voilà que, sur son chemin, elle rencontre le loup. Ni une ni deux, le vilain n’en fait qu’une bouchée. Le ventre plein, il poursuit sa route en direction des fillettes…

C’est là que la fable diffère radicalement du célèbre Petit Chaperon rouge de Perrault. Car ici, les enfants n’ont pas peur du loup. Et tous les coups sont permis!

Librement inspiré d’un conte asiatique, Le Petit Chaperon chinois a donné lieu à un magnifique livre illustré qui se déplie comme un accordéon. Au théâtre, il devient une petite merveille musicale portée par une comédienne et deux musiciens — véritables hommes-orchestres. D’inventions en trouvailles poétiques, dans des jeux d’ombre et de lumière, les rythmes des percussions construisent une narration pétillante comme un feu d’artifice. Les instruments prennent vie sous nos yeux, tandis que l’imaginaire se met à voguer vers des contrées où l’espièglerie des enfants se joue malicieusement des dangers du monde.

Née à Paris, l’auteure Marie Sellier commence sa carrière comme journaliste. Elle passe ensuite du côté de l’édition et, en 1992, crée la Collection L’Enfance de l’art à la Réunion des Musées Nationaux. Elle signe plusieurs ouvrages en collaboration avec des plasticiens. Pour Le Petit Chaperon chinois (Editions Picquier Jeunesse 2010), elle travaille avec l’illustratrice suisse Catherine Louis. Née dans le canton de Berne, celle-ci a illustré plus d’une centaine de livres et connaît bien la calligraphie chinoise.

Laure Donzé quitte le Jura pour suivre des études théâtrales à Québec, puis à l’Université du Québec de Montréal où elle obtient une maîtrise de mise en scène en 2003. De retour en Suisse, elle cofonde la Compagnie Extrapol avec Camille Rebetez, Lionel Frésard et Martine Corbat. Ils explorent ensemble des matériaux textuels inhabituels, comme dans Guten Tag, ich heisse Hans, d’après le Vorwärts, une méthode d’apprentissage de l’allemand restée gravée dans la mémoire des élèves romands.

Abonnez-vous!

Durée
45 minutes

D’après le livre de
Marie Sellier
et Catherine Louis
(Editions Picquier Jeunesse 2010)

Mise en scène
Laure Donzé

Avec
Stéfanie Günther Pizarro

Composition
Emmanuel Séjourné

Scénographie et costumes
Catherine Louis

Technique
Gaël Rovero

Lumière
Stéphane Gattoni

Percussions
Julien Annoni
Olivier Membrez

Production
Association USINESONORE

Ce spectacle participe aux manifestations prévues dans le cadre des 30 ans d’illustration de Catherine Louis.

Teaser

Dans les médias

RTS Radio – A l’abordage, 5 sept. 2017 

Canalalpha, 31 août 2017