La Bonne Education

La Fille bien gardée
et Maman Sabouleux
De Eugène Labiche
Mise en scène Jean Boillot

Je. 26 avril 2018, 20h15

A L’Heure bleue

Deux vaudevilles en un acte forment cet uppercut désopilant décoché à la face d’une société libérale qui malmène le rapport parents/enfants.

Dans le premier, une baronne se rend à un gala. Elle confie sa fille à deux domestiques. L’enfant s’est à peine endormie que ces nounous canailles s’apprêtent à filer à un bal malfamé. Mais la fillette se réveille avant leur fuite et les tyrannise jusqu’à ce qu’ils l’emmènent avec eux, vers une folle nuit de débauche. Ils auront bien du mal à cacher la vérité à la mère…

Le second s’intéresse à un couple de riches bourgeois parisiens. Ils ont placé leur fille chez une nourrice à la campagne dès sa naissance. Ils ne sont jamais allés la voir en huit ans. Un jour, ils lui rendent enfin visite. Quelle ne sera pas leur surprise en découvrant que la nourrice n’en est pas une et que leur progéniture ressemble davantage à un petit animal sauvage qu’à une aristocrate raffinée.

Aussi cauchemardesques qu’hilarantes, ces farces dissèquent le thème de l’éducation sous l’angle des pulsions primaires et de la démission des adultes. Servies par des acteurs à l’agilité éblouissante, elles donnent des sueurs froides.

Dramaturge prolifique né à Paris, Eugène Labiche (1815 – 1888) écrit près de 200 pièces, dont beaucoup en collaboration avec d’autres auteurs. Ce fin entomologiste des mœurs observe le milieu bourgeois avec une lucidité acérée et amusée. Il joint à un talent de caricaturiste une maîtrise du vaudeville qui lui vaut sa célébrité. Il est élu à l’Académie française en 1880. Certains estiment que son œuvre contient les prémices du théâtre de l’absurde.

Avec La Bonne Education, Jean Boillot poursuit son exploration du théâtre de Labiche — en qui il voit le précurseur des surréalistes —, entamée en 2015 avec Les Animals. Les œuvres modernes et contemporaines composent son répertoire de prédilection. Il met en scène Brecht, Pinget, Piemme, De Vos, Genet, Cortázar, Koutchevsky… En 2009, il est nommé à la direction du NEST — Centre dramatique national transfrontalier de Thionville-Grand Est, après avoir piloté Court Toujours, un festival de la forme brève dans les arts vivants, de 1999 à 2007.

Abonnez-vous!

Commander les billets

Durée
2h05

De
Eugène Labiche

Mise en scène
Jean Boillot

Avec
Guillaume Fafiotte
Nathalie Lacroix
Philippe Lardaud
Régis Laroche
David Maisse
Isabelle Ronayette

Scénographie
Laurence Villerot

Dramaturgie
Olivier Chapuis

Assistanat à la mise en scène
Régis Laroche

Musique
Jonathan Pontier

Lumière
Ivan Mathis

Costumes
Pauline Pô

Collaboration chorégraphique
Karine Ponties

Collaboration vocale
Géraldine Keller

Décors
Ateliers du NEST

Production
NEST — Centre Dramatique National Transfrontalier de Thionville-Grand Est

Coproduction
Les Théâtres de la Ville de Luxembourg