Je n’ai pas encore commencé à vivre

Mise en scène Tatiana Frolova

Sa. 11 novembre 2017, 18h15
Di. 12 novembre 2017, 17h15

A Beau-Site

Spectacle en russe surtitré en français

1991, effondrement de l’URSS. Le monstre rouge se disloque, laissant dans l’incertitude et la peur toute une population nourrie au rêve d’un avenir meilleur. Que sont devenus ces femmes et ces hommes qui ont cru au mythe soviétique? Et leurs enfants qui ont aujourd’hui à peine plus de vingt ans?

Je n’ai pas encore commencé à vivre tente résolument de comprendre comment le passé agit sur le présent. Dans une démarche ultra-inventive et vivifiante, le Théâtre KnAM mêle des images documentaires à des témoignages collectés auprès de jeunes gens d’une ville de Sibérie, pour dresser un portrait de la Russie actuelle. Deux générations se répondent sur le plateau: les jeunes restés en marge d’une histoire blessée, et les comédiens, qui ont vécu sous le régime communiste. Une poésie troublante se dégage de ce spectacle à l’humanité profonde, où les destinées et les points de vue rappellent que la vérité est plurielle. En filigrane apparaît la conviction que les gens ordinaires peuvent influer sur la trajectoire de leur pays. Le destin singulier d’une nation vient alors percuter notre propre réalité dans une déflagration émotionnelle bouleversante.

Le Théâtre KnAM est l’histoire d’une foi inébranlable en l’art théâtral et d’une force solaire, celles de Tatiana Frolova. Certaine dès l’enfance qu’elle consacrera sa vie au théâtre, elle part d’abord à Moscou, puis revient dans sa ville natale pour créer ce laboratoire de recherche et de poésie. Nous sommes en 1985 dans la ville de Komsomolsk-sur-Amour en Extrême-Orient russe. Là, la metteure en scène s’entoure d’une poignée d’artistes à l’énergie aussi extraordinaire que la sienne. L’aventure du KnAM démarre. A l’affiche des débuts, les grands noms du répertoire moderne et contemporain (Sartre, Ionesco, Strindberg, Shipenko, Heiner Müller, Dürrenmatt…). La troupe se dirige ensuite vers un travail documentaire plus expérimental, où le thème de la mémoire occupe une place primordiale. Chose quasiment impossible en Russie, ce petit théâtre (vingt-six places, une équipe de cinq personnes) est indépendant.

Abonnez-vous!

Commander les billets

Durée
2h

D’après
Alkhan-Yourt

Création documentaire
et mise en scène
Tatiana Frolova

Avec
Dmitrii Bocharov
Vladimir Dmitriev
Tatiana Frolova
Lioudmila Smirnova
Guerman Yakovenko

Traduction et régie des titres
Bleuenn Isambard

Création lumière et vidéo
Tatiana Frolova

Son
Vladimir Smirnov

Production
Théâtre KnAM-Russie

Production déléguée
Célestins, Théâtre de Lyon

Coproduction
Célestins, Théâtre de Lyon Festival Sens Interdits,
Théâtre de Choisy-le-Roi-scène conventionnée pour la diversité linguistique,
Théâtre Les Treize Arches-scène conventionnée

Teaser