La Visite de la vieille dame

De Friedrich Dürrenmatt
Par le Teatro Malandro
Mise en scène Omar Porras

Je. 21 et ve. 22 avril 2016, 20h15

L’Heure bleue
© Marc Vanappelghem

En 1993, un jeune metteur en scène encore peu connu montait une pièce maîtresse de la littérature suisse, La Visite de la vieille dame, dans un garage désaffecté converti en haut lieu de la scène genevoise alternative. Ce fut le choc. Le buzz. Omar Porras ajoutait sa patte allumée à ce chef-d’œuvre de Dürrenmatt, brûlot d’un monde aux valeurs versatiles et à la justice aléatoire.

Et jouait lui-même la vieille dame, une vieille dame inoubliable — tout en perruque et en dentelles — dans un spectacle musical, jubilatoire et corrosif.

Reconnaissance et tournée mondiales ne se sont pas fait attendre. Vingt-trois ans plus tard, le même Omar Porras remet les masques de son univers baroque pour explorer à nouveau ce chef-d’œuvre cinglant dans lequel évoluent des créatures grotesques et truculentes.

Et dénoncer encore une fois, pour notre plus grand bonheur, les mécanismes qui conduisent une collectivité à perdre son âme au nom de l’argent.

Dramaturge, romancier, peintre et essayiste suisse d’expression allemande, Friedrich Dürrenmatt (1921-1990) laisse derrière lui une œuvre magistrale. Traduite dans plus de quarante langues, elle l’auréole d’une renommée internationale et lui vaut de nombreuses distinctions. Son théâtre développe une esthétique du grotesque, la seule capable, selon lui, de rendre compte du chaos de l’humanité.

Né en Colombie, Omar Porras se forme à la danse et au théâtre en Europe. En 1990, il fonde à Genève le Teatro Malandro, qui s’affirme d’emblée comme un centre de création, de formation et de recherche. Son travail, primé à de nombreuses reprises — il a reçu notamment le Grand Prix suisse de théâtre / Anneau Hans Reinhart en 2014 — est salué tant en Suisse, en France, en Amérique latine qu’au Japon. Il vient d’être nommé directeur du Théâtre Kléber-Méleau,
à Renens.

Abonnez-vous!

La presse en parle

Le Temps — 2015 / 1

Le Temps — 2015 / 2

Revue de presse – 2003-2006

Durée
1h50 (dès 10 ans)

De
Friedrich Dürrenmatt

Traduction
Jean-Pierre Porret

Mise en scène
Omar Porras

Scénographie
Fredy Porras et Omar Porras

Masques
Fredy Porras

Musique orginale
Andrés Garcia
Omar Porras
Sarten

Lumière
Mathias Roche

Univers sonore
Emmanuel Nappey

Costumes
Irène Schlatter

Couturière
Samatha Landragin

Accessoires
Laurent Boulanger

Avec
Yves Adam, Olivia Dalric,
Peggy Dias, Fanny Duret,
Karl Eberhard, Philippe Gouin, Adrien Gygax,
Jeanne Pasquier, Omar Porras (alias Clara Zahanassian)

Production
Teatro Malandro

Coproduction
Théâtre de Carouge — Atelier de Genève
CNCDC Châteauvallon
Maison de la Culture d’Amiens

Avec le soutien de
Ville de Genève
République et canton de Genève
Pro Helvetia
Fondation Leenaards
Loterie Romande
Ernst Göhner Stiftung

L’Arche est agent théâtral du texte représenté