Les belles complications

Terme d’horlogerie bien connu des Chaux-de-Fonniers, ces complications — accumulations de mécanismes dans un même boîtier de montre — font ici la part belle au théâtre.

Dans la grande tradition du Théâtre populaire romand, ce projet initié par Anne Bisang, sa directrice artistique, réinvente la notion de troupe théâtrale, de manière résolument contemporaine.

Un collectif de comédiens et de comédiennes, en résidence pendant six mois au TPR, feront avec trois metteurs en scène — Anne Bisang, Sandra Amodio et Yvan Rihs — l’expérience d’un ensemble éphémère.

Une dynamique collective pour favoriser les passerelles, les échanges et l’émulation.

Avec à l’arrivée trois spectacles, entièrement indépendants, mus néanmoins par une énergie commune et, en toile de fond, un même horizon thématique : celui de la fuite, de l’errance, de la promesse d’un ailleurs meilleur. Fuir pour vivre.

Anne Bisang escorte Ella Maillart et Annemarie Schwarzenbach dans leur quête d’un absolu insaisissable vers l’Afghanistan, loin d’une Europe en déliquescence. Sandra Amodio accompagne Enée sur les rives de la Méditerranée, tandis qu’Yvan Rihs descend les méandres du fleuve Mississippi avec Huckleberry Finn.

Ce projet des Belles complications invente un cadre de production et de création innovant et stimulant. Une façon inédite de rêver l’avenir du théâtre.

 

Les Belles complications sont soutenues par:
loro   BCN_Black    migros

facebook.com/Lesbellescomplications

La photo de la semaine

11 janvier 2016

de Hélène Tobler